La création est un moteur. Et finalement, la forme importe peu.
« Je modèle des fées, non par amour de vieilles légendes ou de mystiques exotiques, mais parce que les ailes, ce sont des gestes graphiques dans l’espace qui environne mes figures. C’est aussi un décalage au réel, bien-sûr, un support à histoires, à toutes sortes d’histoires.
Les ailes, la légèreté, la transparence, la fausse fragilité, les instruments de musique, la référence au végétal, le réalisme du modelé et la liberté des couleurs : tout cela constitue mon langage, mon alphabet poétique. Mais vous pouvez n’y voir aussi qu’un peu de grillage et de fil de fer, quelques lambeaux de papier déchiré laissant transparaître la chair et le vide et une peau de résine translucide.
L’un n’exclut pas l’autre. À vous de voir…

Après des études artistiques universitaires assez poussées, je reviens à la matière, à l’essence des choses, au fil de fer qui griffe la main et à la problématique de la courbe d’une encolure ou de la forme d’une oreille. »

  • Artisan : Anne BESSIERE
  • Technique :
  • Objet :